Cela fait maintenat une semaine et demie que la rééducation à débutée. 

Lors de la première séance à bordeaux j'ai rencontré l'équipe de kinésithérapeute de l'institut de chirurgie et plus particulièrement la kiné qui est devenue ma référente. Nous avons mis en place un planning de rééducation hebdomadaire de trois séances. Deux séances chez une kiné près de mon domicile et une séance "bilan" à bordeaux avec elle.

La kinésithérapie après une chirurgie agressive est toujours douloureuse. C'est mon cas.

Et je confirme c'est extêmement douloureux. Lors de la première séance et de la première mobilisation de l'articulation j'ai fait un malaise vagal.  Rien d'étonnant d'après la kinésithérapeute la douleur était très violente, l'articulation n'ayant pas été sollicité depuis plusieurs mois et ayant subi un traumatisme argessif pendant l'intervention chirurgicale.

La première séance à donc durée 45 minutes de douleurs intenses et c'est terminée par des courants de basses fréquences utilisés pour un effet antalgique.

J'ai rencontré une kinésithérapeute près de mon domicile qui à acceptée de prendre le relais de l'institut de chirurgie. Après les avoir contactés pour mettre en place le protocole nous avons débuté la thérapie.

J'en suis à ma 4ème séance de kiné et le résultat est toujours le même pour moi. Les douleurs sont très violentes pendant et 12 heures après les séances. L'utilisation de mes doigts est encore très douloureuse, la préhension d'objet (verre, tasse, livres) encore impossible. Le mouvement en flexion-extension de l'articulation me permet un angle d'a peine 10 ° avec des douleurs à la limite du supportable. Le mouvement de droite à gauche est impossible.

A la maison mes exercices sont simples et pourtant très pénibles. Serrer une éponge plongée dans une bassine d'eau chaude puis dans une bassine d'eau froide pendant respectivement une minute. Recommencer l'opération pendant 15 minutes. Malgré le carcatère "ludique" de cette tâche c'est compliqué pour moi. Je masse ensuite la cicatrice ce qui aurait la facheuse tendance à me faire tourner de l'oeil.

Je crois que je me suis assez plainte pour aujourd'hui. Je ne parlerai donc pas :

- Des kilomètres que je dois faire pour me rendre à bordeaux et des vibrations de la voiture qui sont une torture pour mon poignet,

- des nausées matinales düe à la morphine qui sont un des agréables effets secondaires,

- Un des autres effets m'ayant obligée à passer une journée penchée sur la cuvette de mes toilettes,

Et puis ne comptez pas sur moi pour parler des tremblements de ma main qui sont une douce torture et qui ont débutés après la première séance de rééduc'. ENJOY !!